Enfin l’Automne!

Enfin l’Automne!

La voici enfin arrivée, ma saison préférée!

A moi les couleurs exaltantes de Dame Nature, le cocooning sous mon plaid préféré, merveilleusement allongée sur les coussins de mon canapé devant un bon film, à moi les tenues d’Automne, enroulée dans mes écharpes, le style preppy me collant toujours avec autant de bonheur à la peau au fil du temps.

L’Automne et ses délices, les soupes chaudes et veloutées, les petits plats mijotés avec amour, les jours de pluie qui me mettent en joie, les jours qui raccourcissent et donnent envie de se replier sur soi, avec un bon livre, un thé fumant dans l’autre main.

Passer en mode introspection, prendre soin de soi, renforcer ses défenses immunitaires pour préserver son capital santé à l’arrivée des jours plus frais et humides.

Automne, saison de mon coeur,

Automne, saison du bonheur,

Ivre de joie devant la beauté de ses couleurs,

La Nature s’incline, fin d’un cycle,

Pour renaître au Printemps, toute aussi fantastique.

 

Prépare-toi à de nombreux articles cocooning, à de bonnes recettes réconfortantes (comment ça tu n’as pas encore goûté ma soupe potimarron châtaignes???) et à plein d’autres surprises sur le blog.

Si tu aimes lire, reste dans le coin… j’dis ça j’dis rien! 🍂

Bienvenue, Automne, tu m’as manqué… 🐿

Coeur sur toi 💛

Mon grand tri automnal

Mon grand tri automnal

Ma saison préférée arrivant demain (youpi!!), j’ai eu envie de faire une sorte de « grand ménage d’automne » chez moi en procédant à un grand tri et à l’élimination de mes objets en double (ou plus).

J’adore célébrer le passage des saisons avec des petits rituels de purification, avec un réaménagement de ma penderie, des changements alimentaires… je trouve cela exaltant et cela me permet de me caler sur le rythme de Dame Nature.

L’Automne est la saison qui incite et invite plus que jamais à ralentir, à passer en mode introspection et cocooning, et à apporter de la douceur et de la chaleur dans son quotidien.

Pour commencer mon immersion dans cette merveilleuse saison, j’ai démarré par un gros tri de mes affaires.

Voici comment j’ai procédé.

Tout d’abord, j’ai fait le tour de mon logement et j’ai observé l’agencement des pièces, les objets présents dans chacune d’elle, et j’ai noté mentalement -on peut aussi les noter sur un carnet, encore plus pratique!- les choses qui ne me convenaient pas ou qui pouvaient être améliorées (rangement et organisation de la cuisine, séparation des vêtements été/automne dans ma penderie, agencement des livres, gestion des boutures de mes plantes…).

Une fois ce grand tour d’inspection terminé, je me suis installée dans une première pièce, et j’ai tout passé au crible, jusqu’au moindre trombone dans les tiroirs…

Résumé:

La salle de bains

Ma principale « bête noire ».

Ayant un passé d’acheteuse compulsive, j’avais tendance à accumuler les crèmes et autres onguents et d’en racheter avant d’avoir fini les autres, ce qui fait que je me retrouve avec un certain nombre de tubes et de flacons, dont certains sont quasiment vides.

Idem pour les savons, mais là j’arrive au bout, après des mois à finir tous mes morceaux de savons délaissés (…!)

J’ai décidé de me séparer de tous mes produits en double simplement en les regroupant dans une boîte et en les finissant les uns après les autres, ceux-ci étant mis en avant et donc prioritaires dans mes soins quotidiens.

Je finis en priorité les produits les plus vieux (mais non périmés) puis ceux dont la quantité est la plus faible afin d’éliminer au plus vite un maximum de flacons et d’emballages.

Je suis absolument contre le concept de jeter un produit simplement parce que nous ne l’utilisons pas, tout simplement car c’est un gâchis innommable à mes yeux.

Un produit inutilisé et encore bon -date d’ouverture et délai de péremption à vérifier- peut soit être terminé, donné, vendu, échangé, détourné pour une autre utilisation (quand cela s’y prête bien entendu), mais jeté alors qu’il est encore utilisable, non.

Impensable pour moi.

A l’heure d’aujourd’hui, voilà ce qu’il me reste à finir:

 

 

 

Maintenant que mes produits de beauté sont prêts à être (ex)terminés (haha), regroupés dans un sac, me voilà plus consciente des produits que j’utilise actuellement et de mes bases de soins; ce qui va me permettre d’amorcer une transition (enfin plutôt un retour) vers la slow cosmétique que j’avais abandonnée suite à de mauvais conseils et de mauvaises expériences avec ma peau.

Si tu veux lire un super petit blog sur la slow cosmétique, je t’invite à cliquer sur ce lien pour te rendre dans le petit monde naturel de Anne-Sophie.

 

Mes affaires du quotidien

 

Pour être honnête, j’ai profondément abandonné ma fibre écolo ces derniers mois, trop aspirée par mes problèmes personnels, ma dépression et mes soucis administratifs; mais aujourd’hui alors que je me sens mieux, j’ai vraiment envie de revenir à mes gestes éco-citoyens si importants à mes yeux.

Cela passera donc fatalement par un changement de routine de soins, entre autres, et c’est d’ailleurs par là que je commence aujourd’hui à amorcer mon changement.

Il me reste encore pas mal de produits à terminer comme tu as pu le voir sur les photos, mais je suis patiente et motivée, c’est le principal.

Je n’avais pas d’encombrement particulier autre que mes produits en double dans la salle de bains, cela a donc été rapide.

Maintenant que le souci de ces doublons est en cours de traitement, je vais me balader dans toutes les autres pièces de ma maison pour voir ce qui peut être trié et enlevé.

 

La chambre

La chambre est totalement dépouillée du superflu, ma penderie ayant été très récemment triée à la suite d’un maxi shopping-relooking la semaine dernière -qui m’a d’ailleurs fait un bien fou et mis un coup de boost à ma confiance en moi! Si tu veux que je t’en parle, dis-le moi en commentaires-.

 

Voici ma penderie:

 

En haut : les écharpes, gants, bonnet et chapeau, mes sacs et pochettes

Penderie (gauche): robes, t-shirts, jupes et mon jean

Etagère 1 (en haut): sous-vêtements et chaussettes

Etagère 2 : tous mes pulls

Etagère 3 : vêtements de sport

Etagère 4 et sol : toutes mes chaussures

 

Ma pièce privée, mon petit boudoir

Ma pièce est elle aussi dépouillée du superflu, mais je trouve qu’il me manque quelques éléments de rangement pour organiser mon coin bureau.

Je vais donc me mettre en quête de ces solutions de rangement dès aujourd’hui.

J’aimerais tout ranger dans des bacs que je glisserais sous mon lit, afin de laisser quasiment vide la surface de mon bureau.

Il fallait également que je mette de l’ordre dans mes affaires de maquillage.

J’ai tout sorti des pots et boîtes, tout trié selon la fréquence d’utilisation et mis de côté ce que je n’utilisais pas actuellement (j’ai tendance à adapter mon maquillage selon la saison, et donc à varier les teintes, les couleurs et les textures de mes produits).

Tout mon make-up:

 

Je te prépare un autre article pour te parler de tout ça en détails!

 

Make-up trié pour la saison:

 

 

Et rangé:

 

 

Je me sens tellement mieux dans cette pièce si jolie et beaucoup plus petite que la précédente! J’aime les petits espaces qui m’apportent un sentiment profond de sécurité, contrairement aux grands espaces qui m’oppressent et me stressent.

Je garde le suspens pour un autre article où je te montrerai ma pièce, car il me manque des éléments et je veux te la montrer terminée ☺️ (non pleure pas, promis je fais vite! ^^)

 

Le salon

Je vais juste changer quelques petites choses de place pour apporter une énergie fraîche à la pièce, et donner quelques boutures de plantes vertes.

Je me suis lassée de mes multiples boutures, qui plus est se trouvant dans des contenants peu esthétiques (bouteilles de bière Desperados) et je préfère acquérir de nouvelles plantes pour profiter d’une plus grande variété végétale.

Jardiland n’a qu’à bien se tenir dans les semaines à venir 😆

Nous allons changer notre table basse cet automne et rajouter des portes à notre bibliothèque en bas pour optimiser l’espace et favoriser le rangement.

Je vais enlever quelques livres. De ce côté aussi j’ai envie de renouveler mes idées.

Je garde mes précieux films, mes jeux de console et déménage les revues de batterie de mon chéri dans sa pièce en bas.

Rien de plus à signaler dans cette pièce que j’adore.

 

Mon salon actuellement:

 

Le raisin c’est trop bon… 🍇🍇🍇

La cuisine:

Elle est devenue une de mes pièces préférée de la maison, dans laquelle je prends de plus en plus de plaisir à faire la cuisine, cependant c’est la zone de la maison où il y a le plus de travail et de tri à faire.

Nous avons un peu de mal à organiser nos placards de rangement pour que la vaisselle soit pratique et accessible, aussi je cherche toujours un aménagement plus ergonomique.

Les placards d’épicerie ont tendance à vite être rangés n’importe comment (grrr) faute de ne pas encore avoir trouvé une vraie organisation pour chacune des choses qui s’y trouve.

Le dessous d’évier ne contient que le nécessaire (produits de ménage et produits pour le lave-vaisselle) et le frigo a été trié (pour des raisons personnelles je ne vous montre pas mon frigo, car je ne veux pas que son contenu soit jugé face à ma fragilité avec l’alimentation).

 

Le plus catastrophique: le tiroir à couverts.

Mon chéri s’est mis en tête d’alléger notre pot à ustensiles de cuisine en fourrant la moitié de son contenu dans ledit tiroir, résultat: le bazar visuel.

A mon sens le tiroir à couverts ne doit contenir que des choses utilisées quotidiennement étant donné que nous l’ouvrons au grand minimum 3 fois par jour.

Tout ce qui n’est pas utilisé très régulièrement va être relégué ailleurs, sous l’évier, ceci afin d’y voir clair lorsque nous voulons cuisiner ou mettre la table sans nous retrouver devant une pléthore d’objets malvenus.

Regardez-moi ce bazar!

 

Avant:

 

 

Après:

 

 

J’aime ma cuisine, lumineuse, spacieuse et plutôt bien agencée (il y a quelques petits défauts mais ils sont vraiment minimes!) et je cuisine de plus en plus; j’ai d’ailleurs plein de recettes à partager avec vous la semaine prochaine!

Teaser vegan et ô combien succulent (mon nouveau plat préféré)… mais qu’est-ce donc?

 

 

Ma cuisine:

 

Là encore je garde le suspens pour un article dédié!

Et évidemment, le jour où je te dis que ma cuisine est lumineuse je m’arrange pour faire une photo sombre! 🤔

 

Pas besoin de m’attarder dans les wc puisqu’il n’y a rien de superflu, le placard à manteaux est opérationnel lui aussi.

A ce stade du tri je pourrais me dire « Ah, libérée… délivrée… (oups pardon) du désordre », mais c’est sans compter sur le rez-de-chaussée qui est en fait un immense garage qui fait la superficie de la maison (75m2).

Et là, ce ne sont pas deux petites heures dont je vais avoir besoin mais bien un week-end complet pour tout trier: cartons de déménagement, affaires inutilisées, choses à vendre, carton de verre à recycler, livres à déposer dans une boîte à lire… la liste est longue, mais c’est une autre histoire, et un autre article, par contre je ne te promets pas de photos…!

Bref!

Et toi, envie de faire un petit tri spécial changement de saison?

Coeur sur toi, Automne me voilà! 💛🌰🐿🦊🍂

Hyperphagie, le retour

Hyperphagie, le retour

S’il y en a une qui ne m’avait pas manqué, c’est bien elle.

L’hyperphagie, ou boulimie non vomitive, est le principal fléau de ma vie depuis 6 ans maintenant.
A l’heure où ma vie prend un tournant à 180° et où la réussite répond présente après tant d’années de galère et d’échec, je perds le contrôle.

L’angoisse est à son apogée, le bonheur me fait peur, aussi bête que cela puisse paraître.

Une sensation d’étouffement et d’emprisonnement, comme si un lien invisible m’enserrait la cheville, me pousse à me débattre comme une folle et à m’épuiser inutilement.

Je voudrais briser ce lien mais j’ignore comment, m’affranchir du regard des autres et ne pas systématiquement faire les choses pour plaire, pour faire plaisir.

Etre un peu égoïste me ferait du bien, mais cela aussi c’est dur.

Envie de me mettre en grève et de ne plus être là que pour moi durant quelques temps.

« Je ne suis pas là pour le moment, veuillez laisser un message après le bip sonore. »

Manque de contrôle, excès de contrôle, manque d’équilibre entre les deux.

Sensation d’injustice, d’impuissance, sentiment de révolte bouillonnante dans mes entrailles.

Manger manger manger, pour apaiser le démon qui grignote mes entrailles.

Accepter les crises et les laisser venir, pour repartir ensuite et me laisser tranquille pour une durée indéterminée.

Ne pas se juger, ne pas être dure.

Le changement de vie, c’est pour mardi… je vous laisse avec ce suspens de folie!

Souhaitez-moi bonne chance…

Coeur sur vous 💛

Réflexions sur l’alimentation #1 + adieu les régimes!

Réflexions sur l’alimentation #1 + adieu les régimes!

Non non je n’ai pas oublié mes bilans hebdomadaires concernant mon alimentation, voici même le premier.

Je suis dans une période difficile et transitoire concernant la nourriture.

J’ai très envie de manger plus sainement mais je suis actuellement très attirée par les aliments gras.

J’ai aussi très envie de réduire ma consommation de protéines animales mais je suis obsédée par le poulet, le saumon et les crevettes.

Alors face à toutes ces envies contraires, mon esprit s’embrouille.

Je ne suis plus trop dans des choix alimentaires à visée amincissante car je me sens de mieux en mieux dans ma peau, ce n’est donc pas le facteur déterminant de ma transition alimentaire actuelle.

 

Pourtant, mon corps me dit que je dois changer beaucoup de choses dans ma façon de manger, je dois changer en profondeur.

Alors que faire?

 

Une amie m’a parlé d’un régime qu’elle suit, le régime céthogène.

J’avoue avoir été tentée lorsque j’ai entendu que l’on maigrissait facilement avec ce régime (esprit de contradiction avec ce que je viens de dire plus haut!) et lorsque j’ai feuilleté le livre dudit régime en question que mon amie m’a prêté, j’ai ressenti un malaise en moi.

Mon corps m’a envoyé un message clair et précis, du style « n’essaie même pas de reprendre un régime, quel qu’il soit », pourtant mon ego me disait en même temps « mais tu te rends compte, tu peux maigrir facilement avec ça, c’est une occasion en or, vas-y fais-le! »…

Euh… silence, laissez-moi réfléchir toute seule!

 

Je me suis retrouvée dans la même situation que ce pauvre Kronk (Kuzco)

 

Pour résumer, le régime céthogène fait la part belle aux lipides et protéines, et supprime quasiment tous les glucides.

Premièrement, le terme régime me glace le sang rien que de l’écrire ou d’y penser.

Deuxièmement, l’idée de supprimer une catégorie d’aliments, surtout une aussi importante, me parait déséquilibré et malsain pour l’organisme.

Troisièmement, quand je vois toutes ces quantités de graisse utilisées dans les recettes et la faiblesse de mon petit foie malmené pendant des années par mes excès, j’en ai déjà la nausée.

Face à ces constats, j’ai donc décidé d’oublier ce régime et de ne même plus y accorder le moindre intérêt.

Oui j’ai encore envie de maigrir, mais naturellement, sans privation, sans frustration, sans régime.

Je ne veux plus forcer les choses, m’affamer, faire n’importe quoi puis craquer ensuite.

Je veux laisser le pouvoir de décision à mon corps et j’ai décidé de l’écouter et de manger en conséquence de ses envies. 

Que veux-tu mon corps, de quoi as-tu faim?

Laisser venir la réponse.

Mon corps sait ce qui est bon pour lui, il sait ce dont il a besoin à l’instant T.

Glucides, protéines, lipides?

Sucré, salé?

Chaud, froid?

Poisson, viande, oeuf, fromage, ou alternative végétale comme les légumineuses ou le soja?

Liquide, solide?

Quelle texture?

Un régime est à mon sens finalement un refus d’écouter son corps, et donc par extension un refus de se faire du bien et de se respecter. 

Oui c’est génial de se sentir mincir quand on a des kilos en trop, mais que dire de l’effet yo-yo, de la sensation de faim, de privation, de frustration?

 

 

A l’heure où je découvre le plaisir de cuisiner, de préparer à manger, de faire les courses, de planifier des menus qui me font vraiment envie, je ne veux pas me gâcher la vie avec des interdits et des tabous alimentaires; je veux laisser ça derrière moi car je ne veux plus partager ma vie avec les troubles alimentaires.

La semaine dernière je me suis offert un relooking en faisant un super shopping.

Alors que j’avais tout pris en XL, je me suis rendu compte en essayant que c’était beaucoup trop grand.

J’ai recommencé avec le L.

Trop grand.

Je n’arrivais pas à accepter de faire du M, mon esprit était resté bloqué à mon ancien poids, mon ancienne silhouette.

J’ai tout acheté en M -pour les hauts, car le bas chez moi c’est une autre histoire!- et j’ai remarqué que, passée la minute grisante où je me suis dit « je fais du M, une taille « normale », c’est trop cool », je ne me suis pas sentie plus heureuse qu’avant.

 

J’ai ainsi concrètement compris que mon bonheur, que je croyais dépendant de mon poids, de ma silhouette, n’était absolument pas au rendez-vous malgré ma nouvelle taille de vêtements.

Un poids, une étiquette, ne valent rien dans la balance du bonheur, seul l’état d’esprit importe.

Mince ou grosse, on s’en fiche.

Ce qui compte, c’est de s’aimer, de prendre soin de soi et de se valoriser, et maintenant que je l’ai intégré en moi, je me sens beaucoup mieux dans ma peau, dans ma tête.

Je ne me pèse plus également, quelle libération!

 

Ce soir, je vais faire des courses.

Je suis posée tranquillement sur mon canapé, à laisser venir les suggestions de mon corps quant à ce que je dois écrire sur ma liste de courses.

 

Pas de régime, pas d’interdit, pas de culpabilité, juste ce dont j’ai besoin aujourd’hui pour me sentir bien, à la fois dans mon corps et dans mon esprit. 

A moi les premiers légumes d’automne, à moi les châtaignes, j’ai envie de soupes et de veloutés, de plats colorés et savoureux, à moi la purée de butternut et les oeufs bio à la coque…

A moi tout un tas d’autres délices à savourer, loin des trauma alimentaires du passé.

Une sensation de liberté grisante s’empare de moi depuis des semaines, comme si les barreaux de ma cage cédaient naturellement les uns après les autres.

Coeur sur toi, aime-toi tel(le) que tu es et fais-toi le plus de bien possible au quotidien, tu es précieux(se) et tu le mérites vraiment.

💛