🕸 Minimalisme: commencer le désencombrement

Il n’y a rien de plus exaltant que de se lancer dans un projet, et celui de désencombrer son logement en est un.

Désencombrer son lieu de vie, c’est tourner des pages du passé, c’est aller de l’avant, plus léger au quotidien une fois les placards et l’agenda dégraissés, c’est vivre entouré de choses que nous aimons, que nous affectionnons et avons plaisir à utiliser dans notre quotidien.

Ceci dit, pour certain(e)s, la tache de se désencombrer peut prendre des allures de parcours du combattant, car parfois, l’encombrement est tel que le découragement arrive au galop, avant même que l’on se soit officiellement lancé dans le tri.

Je suis une grande optimiste dans l’âme, et pour moi, tout est possible.

Même si vous êtes très encombré, vous pouvez devenir minimaliste.

Evidemment, cela ne se fera pas tout seul, mais si l’envie est vraiment là, vous y arriverez.

Pour cela, j’ai une technique infaillible, même si de prime abord elle ne paye pas de mine, c’est la technique du Kaizen: « cette démarche japonaise repose sur des petites améliorations faites au quotidien, constamment. » (Source: Wikipédia)

Autrement dit, vous allez faire des petits pas tous les jours, sans jamais vous arrêter.

Il vaut mieux rester engagé dans la durée en faisant un tout petit effort chaque jour, que de vouloir y passer des heures entières d’un coup et se décourager au bout d’une semaine.

 

Appliquer le Kaizen pour le désencombrement de votre maison

 

Comment faire de petits pas pour se désencombrer?

C’est simple: choisissez un laps de temps court à votre convenance, par exemple 5 minutes, 10 minutes, 15 minutes (ne voyez surtout pas trop grand!), programmez ce temps sur un minuteur et pendant ce temps imparti, triez votre logement. Tous les jours.

Très honnêtement, je vous conseille 5 ou 10 minutes maxi, avec une implication totale dans votre tri.

Cela paraît peut-être minime ou ridicule pour certains, mais je vous assure que si vous faites cela tous les jours, cela s’y connaîtra très vite.

Voici mes autres conseils pour appliquer au mieux le Kaizen dans votre projet de désencombrement:

  • Commencez votre tri par la pièce la moins encombrée, et terminez par la plus encombrée, afin de ne pas vous décourager devant l’ampleur de la tache.
  • Ne dépassez pas votre créneau de temps, même si l’envie vous prend. Laissez mûrir chaque jour cette micro séance de désencombrement, et rechargez votre énergie pour le lendemain. Lentement mais sûrement.
  • Réservez tous les objets à valeur sentimentale pour la fin (correspondance, souvenirs, cadeaux, journaux intimes…)
  • Prévoyez de nombreux cartons, sacs poubelle et de recyclage. Veillez à ne pas être à court de toutes ces aides précieuses pour ne pas freiner votre élan de tri.
  • L’idéal est de commencer par un petit tiroir/placard peu encombré, et d’évoluer de la plus petite zone à la plus grande, en premier lieu dans la pièce où vous vous trouvez, puis à appliquer au logement dans sa globalité.
  • Concentrez-vous d’abord sur tout ce qui est à jeter, toujours pièce par pièce: videz toutes vos poubelles, jetez les éventuels déchets quotidiens qui peuvent trainer chez vous (nous parlerons zéro déchet plus tard, chaque chose en son temps). Bouteilles vides, mouchoirs, paquets de gâteaux, vieilles éponges (je vous conseille de n’en garder qu’une ou deux pour le ménage, pas plus), vieilles brosses à dents (gardez-en une pour le ménage, très pratique!), produits périmés dans votre salle de bains, votre cuisine…
  • Réservez les livres, DVD/CD, les vêtements, chaussures et accessoires en dernier, avant les objets à caractère sentimental, car ce sont eux les plus difficiles à trier en général (à cause de l’attachement qu’ils suscitent en nous).
  • Etablissez vos propres règles: décidez d’une date butoir pour prendre une décision pour les objets qui vous font hésiter quant à leur sort, délimitez un nombre d’affaires par catégorie pour vous aider à trouver un cadre qui vous ressemble au fil du temps, et fixez ces petites règles dans votre esprit, quotidiennement. Le but n’est pas de vous brusquer ou de vous figer dans des règlements rigides et austères, mais de vous permettre, au fil du temps, de trouver vos propres repères matériels, de définir ce dont vous avez vraiment besoin et envie pour vous sentir bien.
  •  N’oubliez pas: le désencombrement d’un logement n’est pas qu’un simple tri, c’est une excellente thérapie pour apprendre à se connaître, à se pardonner, à tourner des pages et à évoluer vers une meilleure version de vous-même.
  • Partez du principe que votre lieu d’habitation vous reflète physiquement et psychologiquement et observez votre logement: que disent les objets qui vous entourent de vous? Dans quel état sont-ils? Comment vivez-vous? Où en est votre ménage? L’idée n’est absolument pas de se juger, mais de déclarer « A partir d’aujourd’hui, tout ce qui est chez moi reflète la belle personne que je suis, que je veux être et devenir « . Ne vous entourez que du meilleur, ne vous dévalorisez pas, autorisez-vous un logement propre, ordonné et rempli (façon de parler hein…) de choses belles et que vous affectionnez réellement.

 

Exemple: Si vous vivez à deux et que vous avez 15 tasses à thé/café, peut-être pourriez-vous en garder seulement une ou deux chacun, en choisissant vos préférées. Si aucune ne vous plait, remplacez-les dès que vous le pouvez par « votre tasse coup de coeur préférée de tous les temps ».

Economisez s’il le faut, mais commencez déjà par réduire le nombre de tasses; gardez-en moins et fixez-vous l’objectif d’acquérir la plus belle tasse du monde à vos yeux.

Enlevez les tasses moches, ébréchées, celles qui vous sortent par les yeux ou vous rappellent un mauvais souvenir.

Utiliser des objets que l’on adore transforme vraiment le quotidien, alors imaginez faire cela pour toutes vos catégories d’objets??? Wouaouh!

 

  • Utilisez le jeu du Minsgame pour vous aider à vous désencombrer en douceur.
  • Félicitez-vous après chaque session de tri et après chaque objet débarrassé.

 

Je crois que dans un premier temps, je t’ai donné pas mal de travail, de pistes de réflexion et d’idées pour commencer/continuer ton tri sereinement.

Je t’invite donc, comme moi je vais le faire, à trier 5 minutes par jour ton logement, et pourquoi pas à tenir un journal de bord pour y lister tout ce que tu as donné/vendu/jeté…

Tu peux aussi prendre des photos avant/après, c’est souvent édifiant.

Je te prépare un reportage photo de mon propre désencombrement.

J’ai beau ne pas posséder grand chose, tu verras que j’ai quand-même encore beaucoup de tri à faire… quand il n’y en a plus, il y en a encore!

 

Bonnes cinq minutes de tri, coeur sur toi!

🦕 La recette du bonheur, par Pablo Picasso

La recette du bonheur

Laisse de côté tous les chiffres non indispensables à ta survie.

Ceci inclut l’âge, le poids, la taille.
Que cela préoccupe seulement le médecin, il est payé pour ça.
Fréquente de préférence des amis joyeux, les pessimistes ne te conviennent pas.
Continue de t’instruire…

Apprends sur les ordinateurs, l’artisanat, le jardinage, etc…
Ne laisse pas ton cerveau inoccupé, un mental inutilisé est l’officine du diable.
Et le nom du diable est Alzheimer !
Ris le plus souvent possible, et surtout de toi-même!
Quand viennent les larmes, accepte, souffre et … continue d’avancer.
Accueille chaque jour qui se lève comme une opportunité, et pour cela, ose entreprendre.
Laisse tomber la routine, préfère les nouvelles routes aux chemins mille fois empruntés !
Efface le gris de ta vie et allume les couleurs que tu possèdes à l’intérieur.
Exprime tes sentiments pour ne jamais rien perdre des beautés qui t’entourent.
Que ta joie rejaillisse sur ton entourage et abattes les frontières personnelles que le passé t’a imposées. Mais, rappelle-toi : l’unique personne qui t’accompagne toute la vie, c’est toi-même.
Sois vivant dans tout ce que tu fais !
Entoure-toi de tout ce que tu aimes : famille, animaux, souvenirs, musique, plantes, un hobby… tout ce que tu veux…
Ton foyer est ton refuge, mais n’en deviens pas prisonnier.
Ton meilleur capital, la santé.

Profites-en, si elle est bonne ne la détruis pas, si elle ne l’est pas, ne l’abîme pas davantage.
Sors dans la rue, visite une ville ou un pays étranger, mais ne t’attarde pas sur les mauvais souvenirs.
Il y a des êtres qui font d’un soleil une simple tache jaune, mais il y en a aussi qui font d’une simple tache jaune, un véritable soleil.


Pablo PICASSO