🎐 Mon cheminement minimaliste

En Septembre, cela fera dix ans que j’ai fait la connaissance, un peu par hasard, du minimalisme.

Alors complĂštement perdue dans ma vie, inscrite dans des Ă©tudes dont je n’avais strictement rien Ă  faire, j’ai cherchĂ© des livres de dĂ©veloppement personnel pour m’aider Ă  trouver mon chemin, ma voie dans la vie.

Je ne sais plus trop exactement comment L’art de la simplicitĂ© de Dominique Loreau s’est trouvĂ© dans mes suggestions sur Amazon, mais le terme simplicitĂ© m’a attirĂ©e.

A l’Ă©poque, je trouvais ma vie trop compliquĂ©e.

Je l’ai ajoutĂ© Ă  mon panier, puis L’art de l’essentiel du mĂȘme auteur est venu se glisser lui aussi dans mes achats.

J’ai dĂ©vorĂ© ces deux livres, prĂ©fĂ©rant largement L’art de l’essentiel, plus profond, plus travaillĂ© Ă  mon sens.

J’ai commencĂ© Ă  dĂ©sencombrer mon petit appartement, avec une joie non dissimulĂ©e.

AprÚs le volume de deux ou trois cartons enlevés de ma vie, je me considérais minimaliste.

Je n’avais pas saisi l’essence de cette philosophie de vie, qui s’applique Ă  tous les domaines; le matĂ©rialisme de nos vies Ă©tant la base de dĂ©part d’un trĂšs (trÚÚÚÚÚs) long cheminement personnel et spirituel par la suite.

Les dĂ©mĂ©nagements se sont succĂ©dĂ©s (20 en 10 ans!) ainsi que les petits copains, je me suis retrouvĂ©e en IsĂšre, en Charente-Maritime, en Charente, puis dans le Var oĂč j’ai Ă©tĂ© hospitalisĂ©e trois mois, pour ensuite retourner en Charente-Maritime puis en Charente avant de partir en Dordogne!

A chaque dĂ©mĂ©nagement, je constatais une chose: je possĂ©dais beaucoup trop d’affaires.

J’Ă©tais loin d’expĂ©rimenter la vie minimaliste, contrairement Ă  ce que je pouvais penser.

J’ai pris conscience de mes soucis d’achats compulsifs un an aprĂšs avoir lu ces fameux livres minimalistes, et ce sont eux qui m’ont empĂȘchĂ©e d’avoir un nombre de possessions limitĂ©es dans mon logement.

Je me suis battue avec ce trouble du comportement compulsif jusqu’au dĂ©but de cette annĂ©e.

J’ai cheminĂ© profondĂ©ment, je me suis remise en question, j’ai pris conscience de mes peurs, celle de manquer, celle d’ĂȘtre dans le besoin, celle d’ĂȘtre abandonnĂ©e.

J’ai vaincu de vieux dĂ©mons et j’ai trouvĂ© la paix dans mon coeur.

Depuis, aprĂšs une somme inimaginable d’argent dĂ©pensĂ©e Ă  tort et Ă  travers dans tout et n’importe quoi, aprĂšs de trĂšs nombreuses erreurs d’achats qui m’ont permis de prendre conscience de mes goĂ»ts, de ce qui me convenait et de ce qui ne me convenait pas, de dĂ©couvrir mon style, mon univers, mon petit monde de livres, de douceur et de chlorophylle, ma passion pour la culture traditionnelle japonaise qui se rĂ©percute dans mon quotidien, j’ai trouvĂ© l’harmonie et l’Ă©quilibre matĂ©riel qui me convient, qui me rends heureuse et Ă©panouie.

J’ai mis un certain temps avant de comprendre le vrai sens du minimalisme, je n’y voyais au dĂ©part qu’une façon de vivre avec « trois fois rien » alors que c’est si profond, si subtil, si personnel.

Le minimalisme est un cheminement, je suis tentĂ©e de dire sans fin car on apprend toujours Ă  se dĂ©couvrir, on Ă©volue constamment, une façon de vivre certes, mais avant tout une façon de penser et d’ĂȘtre Ă  la vie.

Ce n’est pas possĂ©der une chaise, une table, un lit et une casserole et manquer de tout, de confort, de beautĂ© et de plaisir. Je trouve que l’on voit trop ce style de minimalisme sur internet aujourd’hui, depuis qu’il est devenu un effet de mode.

PossĂ©der ce dont on a besoin ET envie, se sentir bien avec ses affaires, jouir du confort d’un logement bien amĂ©nagĂ©, avoir le temps de vivre et ne plus ĂȘtre esclave de la matĂ©rialitĂ© de nos vies, c’est ça, le vrai minimalisme.

Je remercie Dominique Loreau pour cette merveilleuse découverte qui a bouleversé ma vie en profondeur.

Je vous prĂ©pare une sĂ©lection de lectures minimalistes d’ici quelques jours, Ă  trĂšs vite!

Et toi, comment as-tu dĂ©couvert le minimalisme? Que penses-tu de cette philosophie de vie? Es-tu intĂ©ressĂ©(e) ou plutĂŽt rĂ©fractaire? Raconte 🙂

8 réflexions sur “🎐 Mon cheminement minimaliste

  1. J’adore tes articles, ils sont tellement… vrais❀
    Comme tu le dis, ça ne doit pas ĂȘtre un effet de mode, mais quelque chose pour soi. Et pas un nombre d’objet, mĂȘme si en fait on ne se sent pas bien, et qu’on manque de tout.
    Pour ma part, je m’intĂ©resse de plus en plus au minimalisme, combinĂ© Ă  une sorte d’Ă©cologie (faire attention Ă  mes actions sur la planĂšte). Une sorte de zĂ©ro dĂ©chets/minimalisme, mais rien dans « les extrĂȘmes », je pense (je n’en suis pas sĂ»re). Car pour moi, ça ne sert Ă  rien de jeter des trucs dont l’utilitĂ© n’est pas Ă©vidente, mais qui pourraient servir pour rĂ©parer quelque chose par exemple. Mais ça peut s’inscrire dans mes dĂ©marche de minimalisme, simplement pas dans celles  » tendances  » que je n’aime pas du tout !
    J’ai lu L’art de la SimplicitĂ©, et bien aimĂ©, mĂȘme si je ne suis pas trop d’accord avec certains concepts^^. Au dĂ©part, ce livre Ă©tait dans la bibliothĂšque de ma maman !!😀

    Aimé par 1 personne

    • Oh mais tu es trop chou, merci ❀
      Merci pour ton retour, je suis comme toi, je combine l'Ă©cologie et le minimalisme; d'ailleurs j'en parlerai dans plusieurs articles prochainement 🙂
      Je ne suis pas d'accord sur tout avec Dominique Loreau non plus, parfois j'ai mĂȘme envie de lui mettre des claques tellement elle m'agace ^^ Comme "prendre un bain tous les jours c'est vital", bonjour l'Ă©cologie… Ou manger du lard de baleine… Aaaaaaaaah!!!!!
      Bref, ceci dit elle a de trĂšs bonnes choses Ă  dire Ă©galement, et personne n'est parfait alors je prends ce qu'il y a de bon Ă  prendre et je laisse le reste 🙂
      Bisous, dors bien et Ă  bientĂŽt!

      J'aime

      • Je fais comme toi avec Dominique Loreau, et des fois j’ai tellement envie de lui mettre des claques aussi ! (Si elle Ă©tait Ă  cĂŽtĂ© de nous elle en recevrai beaucoup je crois😂). Mais du coup je prend les bonnes idĂ©es, avec du recul ! Je ne me rappelai plus qu’elle disait de manger du lard de baleine, c’est… comment dire… trĂšs curieux…
        J’ai hĂąte que tu publies ces articles sur le minimalisme combinĂ© Ă  l’Ă©cologie❀
        Car moi ça m’Ă©nerve les conseils du type « jetez tous les savons que vous avez, gardez-en un », qu’on voit sur tous les sites  » minimalistes » (notons l’emploi des guillemets^^).
        Bisou !

        Aimé par 1 personne

        • Je suis bien d’accord avec toi! Dans son dernier livre, elle conseille de balancer tout ce qu’on a dans ses placards pour repartir sur de bonnes bases! Tout le monde n’est pas riche comme crĂ©sus avec un sens de l’Ă©cologie inexistant! Et heureusement!
          Je travaille sur les futurs articles, j’espĂšre que ça te plaira! Bisous ❀

          J'aime

  2. Bonjour, c’est un joli article, plein de bon sens, un joli prĂ©ambule au minimalisme.
    Je serais curieuse de voir les livres que ut va proposer.
    De mon cĂŽtĂ©, je crois me souvenir que c’est en cherchant des informations un peu plus poussĂ© sur le mode de vie des moines du bouddhisme zen au japon et sur la dĂ©coration intĂ©rieur des japonais que je suis tombĂ© sur le terme « minimalisme », c’Ă©tait il y a 5 ans.
    J’ai vu ce terme ĂȘtre reprit et modifiĂ© par les commerciaux et les auteurs et le faire devenir ce qu’il est maintenant, dans lequel je ne me reconnait pas vraiment. Je suis un peu comme toi dans le cĂŽtĂ© Ă©colo et esthĂ©tisme.
    J’aime bien ce terme, son application Ă  diffĂ©rent domaine de la vie et je suis plutĂŽt intĂ©ressĂ©e.
    Bonne journée.

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour,

    J’ai trouvĂ© ton article trĂšs intĂ©ressant.
    Je ne pratique pas le minimalisme dans le sens de ne laisser qu’une fourchette dans le tiroir parce que la 2Ă©me serait de trop, mais, je me suis rendu compte en lisant ton texte que je tendais Ă  simplifier ma vie et que ca pourrait s’apparenter au minimalisme. Ou alors c’est du simplissisme … ca existe sans doute … sinon prems 🙂 … Bref, je n’ai pas lu de bouquin sur le sujet mais j’avais vu pas mal de reportages il y a quelques mois et mĂȘme si je n’ai jamais pratiquĂ© le vide grenier, j’avoue avoir Ă©tĂ© enthousiaste par rapport Ă  cette philosophie.

    Je pense que c’est pour cette raison que j’ai commencĂ© Ă  « nettoyer » autour de moi au niveau des relations et des sensations, j’ai levĂ© des barriĂšres, abaissĂ©s d’autres et tout ça dans le seul et unique but de simplifier mon quotidien et de me sentir mieux.

    C’est en te lisant maintenant que j’ai fait ce rapprochement.

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour, merci beaucoup pour ton commentaire 🙂
      Bien vu pour le simplissisme, je trouve ça plus parlant que le minimalisme, en ce qui me concerne en tout cas!
      Je te souhaite une vie simple et pleine de belles choses, bonne continuation!
      Au plaisir de te lire.

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.