Bonheur d’une vie simple #2

J’attrape ma petite planche à découper en bois, mon petit couteau d’office en inox dans le tiroir, un oignon jaune de bonne taille, je dispose le tout sur le plan de travail de la cuisine et j’épluche l’oignon consciencieusement.

Le silence se fait autour de moi, je suis toute à mon oignon et à son épluchage, dans le moment présent.

Je me concentre sur le bruit de découpe du couteau sur la chair craquante de l’oignon, puis celui de la lame entrant en contact avec le bois de la planche.

Je fais glisser délicatement du bout de mon couteau mes rondelles d’oignon fraîchement coupées dans une casserole où frémit un petit morceau de beurre à l’odeur si caractéristique et gourmande, et j’écoute grésiller le mélange du beurre et de l’oignon, charmante et délicieuse rencontre en cuisine.

Je continue la préparation de mon plat, une soupe de maïs au bacon que je sers dans un de mes bols japonais préféré, orné de motifs de chat porte-bonheur, Maneki Neko.

Je m’installe sur ma chaise confortable dans mon salon propre, lumineux et si agréable à vivre, entourée de mes plantes vertes, et je regarde mon bol et la couleur jaune maïs de ma soupe faite maison avec amour.

J’entoure mon bol de mes mains pour en ressentir la chaleur, j’hume les bonnes odeurs puis je commence à manger, un profond sentiment de gratitude ancré en moi pour cette nourriture chaleureuse et réconfortante que j’ai la chance de pouvoir savourer aujourd’hui.

Les taches du quotidien ont une importance capitale à mes yeux dans ma quête d’équilibre et de bonheur.

Je préfère infiniment accomplir des taches quotidiennes ordinaires de manière extraordinaire, avec le souci du détail et de l’accomplissement, plutôt que de chercher à vivre une vie extraordinaire et fatalement dénuée de ce charme désuet qu’est la simplicité de ma vie.

Quoi de plus épanouissant que de bien manger, de laver son linge, de lire un bon livre, de faire brûler de l’encens et de partager de bons moments avec les personnes que nous aimons le plus?

Quoi de plus doux que de se glisser dans des draps frais sentant le propre, de manger dans de la belle vaisselle choisie avec amour, quoi de plus merveilleux que de serrer dans ses bras une personne que l’on aime, ou un animal chéri?

Il est l’heure pour moi d’aller faire faire glisser les pages d’un nouveau roman, et de vous souhaiter une magnifique journée.

2 commentaires sur “Bonheur d’une vie simple #2

  1. Tu le dis tellement bien : vivre une vie ordinaire de façon extraordinaire. ..
    J’essaie moi aussi de vivre en pleine conscience. Profiter des gestes simples, regarder mon chat me regarder et se frotter contre moi, lire un bon bouquin, apprécier les odeurs et senteurs rassurantes… Mais quelquefois (trop souvent à mon goût !) le quotidien me rattrape et zou ça dérape ! !
    Peux-tu nous donner ta recette de soupe au mais ? Je n’en ai jamais goûté…
    A bientôt ☺

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire ma très chère Véronique. Les dérapages sont tellement imprévisibles et rapides, ça m’arrive aussi, mais j’avoue de moins en moins souvent car j’arrive à me détacher de mes pensées -je ne sais pas comment je fais par contre-.
      Oui je vais donner ma recette de soupe au maïs, mais je t’avoue que j’ai trouvé ça plus original que réellement savoureux, mais j’avais vraiment envie de goûter!
      Mille gros bisous, je pense fort à toi 😘

      J'aime

Les commentaires sont fermés.