5 conseils pour posséder moins et mieux

J’ai beau ne plus me coller l’étiquette « minimaliste » sur le dos, je n’en demeure pas moins adepte d’une maison ne contenant que l’essentiel, mon essentiel.

Dans cet essentiel, il y a un peu de superflu, nécessaire à mon besoin de beauté, mais rien n’est inutilisé, que ce soit en terme de vaisselle, de produits ménagers, de vêtements, chaussures…

Chaque achat est réfléchi et répond systématiquement à un besoin réel ou une envie sincère.

 

Voici mes 5 conseils pour posséder moins et mieux:

 

1- Faire l’inventaire de ses possessions

 

Parfois on a tendance à se dire que l’on n’a rien à se mettre, rien à manger dans les placards, qu’il nous faut un nouveau tube de crème hydratante… mais est-ce la vérité?

Souvent, ce qui se passe c’est que nous avons simplement besoin de nouveauté, de renouveau pour apporter une énergie neuve dans notre vie.

Il faut dire ce qui est, un achat réfléchi et désiré est toujours un moment de plaisir, car l’on intègre la nouvelle énergie d’un objet attendu et convoité, et cela nous booste.

Mais pour faire des achats intelligents, il faut déjà prendre conscience de ce que nous avons chez nous.

Nous sous-estimons souvent les trésors qui se cachent dans nos placards!

Faites l’inventaire de tous vos placards, pièce par pièce, catégorie par catégorie. 

Aliments, vaisselle, électroménager, vêtements, accessoires, chaussures, dvd, livres, cd, jeux…

Enlevez de ces placards tout ce qui ne vous plait plus, tout ce qui n’est plus bon ou adapté pour vous aujourd’hui, et prenez conscience de vos nouveaux besoins maintenant -ou pas, peut-être vous rendrez-vous compte que vous n’avez besoin de rien?!-.

Avez-vous suffisamment de vêtements pour vous habiller en toute circonstance et en toute saison? Vous manque-t-il quelques pièces dans une certaine/plusieurs catégorie(s)?

Pour un dressing au top, clique ici!

Vos placards de cuisine sont-ils correctement remplis, répondent-ils à vos besoins alimentaires du moment? Avez-vous de quoi préparer vos plats préférés?

Listez ce dont vous avez besoin et remettez au goût du jour les affaires qui vous conviennent toujours aujourd’hui.

En général on se rend compte à ce stade qu’il ne nous manque pas grand chose finalement.

N’oublions pas que la société met tout en oeuvre pour nous créer de faux besoins au quotidien.

Par la suite, avec la liste de vos besoins en poche, établissez un budget pour vos nouveaux achats, mais ne vous précipitez pas.

Prenez le temps d’analyser les articles, de les soupeser, d’évaluer leur qualité, leur impact environnemental, leur éthique, leur possible nuisance (visuelle, sonore, olfactive…), leur esthétique, leur ergonomie…

C’est tout un programme que d’acheter un objet de qualité!

Dès que vous avez fait votre choix et que vos finances le permettent, offre-vous ces choses dont vous manquez et avez envie à la fois.

Savourez l’achat et profitez-en.

Entretenez vos objets, allouez leur une place dans votre logement, prenez-en soin.

Et passez à autre chose.

 

 

 

2- Privilégier les matériaux nobles et de qualité

 

Je suis absolument allergique à la matière plastique pour mes objets du quotidien: je trouve ça tellement inesthétique, en plus d’être très mauvais pour la santé et la planète.

Le plastique a tout faux, à mon sens nous devrions le bannir le plus possible de nos logements.

Ceci dit, il n’est pas « banissable » à 100% puisque nous en trouvons dans les composants de nos appareils électriques et certains électroménagers, en revanche il est très simple de le supprimer au quotidien dans ce que j’appelle « les affaires courantes »: accessoires de cuisine et de toilette, décoration…

Ustensiles de cuisine, vaisselle et autres moules à gâteaux en plastique sont facilement remplaçables et souvent à moindre coût par des équivalents fabriqués dans des matériaux nobles comme l’inox, la céramique, le verre, le bois…

Je suis par exemple une inconditionnelle de la marque Pyrex pour mes saladiers et plats de présentation, j’ai d’ailleurs récemment acheté un panier vapeur et une cocotte de cette marque, et j’en suis ravie.

Je n’ai aucun moule en silicone, aucun objet en mélamine ou autres résidu pétrochimique.

Mes bocaux (de récupération) et boîtes de conservation sont en verre (exceptés les couvercles de ces derniers qui sont en plastique, mais que je souhaite remplacer prochainement), il ne me reste plus qu’une cuillère et un gobelet à riz en plastique dont je cherche les homologues en bois.

Dans ma salle de bains, tous mes ustensiles de toilette sont en inox ou en bois.

Seuls mes tubes de produits et de soins sont en plastique, mais j’assume l’utilisation de ces produits car je les apprécie.

Je parle du remplacement du plastique pour les objets durables du quotidien, et non les consommables, même si, nous le verrons une autre fois, il est possible d’améliorer la qualité de ses consommables en terme d’écologie, d’éthique et de santé.

Un article à la fois! 🙃

 

Bois, verre, tissu, décoration végétale

 

3- Toujours favoriser au maximum les produits et aliments « bruts »

 

Il est possible de faire de substantielles économies tout en préservant l’environnement en achetant au maximum des produits et aliments « bruts », c’est à dire les moins transformés et emballés possible.

Les plats « maison » avec des produits frais, les produits ménagers « home made » avec des produits sains, vous pouvez même faire vos soins et cosmétiques maison -mais ne me demandez pas de recettes car je ne le pratique pas en ce qui me concerne-.

Pour ma part, il y a malgré tout certains produits que j’achète « tout prêts » par choix, comme la lessive et l’adoucissant, le liquide vaisselle, car j’en suis pleinement satisfaite et ne souhaite pas me lancer dans des concoctions maison.

En revanche, je n’achète aucun aliment transformé, aucune conserve de plat prêt à consommer.

Je réserve les conserves pour les pois chiche (plus économique pour moi) et les haricots verts que je consomme régulièrement.

Apprenez à faire des plats simples avec peu d’ingrédients: vous ferez des économies et serez en meilleure santé, avec des aliments plus sains et digestes pour votre corps.

 

 

4- Adapter ses achats à son mode de vie

Si vous vivez seul(e), vous n’avez évidemment pas les mêmes besoins qu’un couple ou qu’une famille avec des enfants, cela va de soi.

Adapter ses achats à son mode de vie, c’est acheter les quantités nécessaires et suffisantes pour son foyer.

N’achetez pas de formats XXL si vous n’avez pas une famille en conséquence, ne gaspillez pas votre argent avec des denrées trop nombreuses et inutiles que vous risqueriez de jeter ou de consommer peu fraîches et dévitalisées.

Evitez les gros paquets, si vous le pouvez achetez en vrac, évitez les stocks (un produit d’avance n’est pas gênant, surtout si vous faites peu régulièrement vos courses, mais évitez d’accumuler les produits en double, en triple, ou plus).

En achetant de la sorte, vous n’encombrerez pas vos placards inutilement, vous profiterez mieux des affaires présentes chez vous et ne risquerez pas d’oublier des choses au fond des placards.

Apprenez à terminer vos affaires, vos aliments et vos produits avant de les racheter.

 

 

 

5- Viser un style de vie harmonieux et cohérent

 

J’ai constaté au fil de mes années de cheminement minimaliste que mon style se dessinait naturellement à force d’épurer mon logement.

Plus j’apprenais à me connaître et plus les choix se faisaient naturellement.

C’est ainsi qu’aujourd’hui ma décoration est harmonieuse, avec des teintes qui se marient toutes bien entre elles, sans fausse note, que ma garde-robe a un style unique et non pas plusieurs, que quasiment tout va avec tout et me permet un « mix and match » très sympathique entre les pièces, sans m’obliger à racheter de nouvelles choses pour pouvoir tout accorder ensemble.

Apprenez à connaître vos goûts et n’y dérogez plus.

Si vous voulez une vie simple et harmonieuse, apprenez à alléger votre environnement visuel, sonore, olfactif.

Les couleurs douces apaisent l’oeil et l’esprit, un environnement peu encombré invite à la détente et à l’imagination, au repos et à la tranquillité.

Moins vous aurez de choses et plus vous aurez de temps pour vous: vous aurez moins de ménage et d’entretien, moins de frustration donc moins d’envie de shopping frénétique, moins de dépenses donc plus d’économies pour vous faire réellement plaisir… c’est un cercle vertueux.

Apprenez à vous connaître en profondeur, puis vous pourrez vous interroger plus facilement sur votre quotidien:

Quel style de décoration aimez-vous? Quelles sont vos couleurs préférées, celles que vous n’aimez pas?

Trouvez un moyen d’apporter de l’harmonie dans votre environnement, choisissez un nombre limité de couleurs, créez une cohérence entre les choses, et vivez de la façon dont vous avez envie, ne subissez pas les pressions extérieures et ne vous préoccupez pas des « Qu’en dira-t-on? ».

Vous n’avez qu’une vie, elle vous appartient, alors faites-vous plaisir!

 

 

Pour certains cette photo est austère, mais moi mon coin repas me plait beaucoup, avec des fleurs jaunes parce que j’adore les fleurs et que ma couleur préférée est le jaune. Je n’ai pas besoin de plus d’ornement dans cet espace-ci, il me plait beaucoup comme cela.

☺️

 

En espérant que ces petits conseils vous soient utiles.

Coeur sur vous 💛

6 commentaires sur “5 conseils pour posséder moins et mieux

  1. merci pour ce rappel !
    j’adore la 5e partie, et surtout cette phrase : Vous n’avez qu’une vie, elle vous appartient, alors faites-vous plaisir!

    Aimé par 1 personne

  2. Très bon article ! Très intéressant.

    C’est vrai que c’est compliqué a démarré le minimalisme. Il faut perdre beaucoup de temps au début pour en gagner beaucoup après !
    C’est quelque chose qui m’inspire mais je n’y arrive pas, car je ne m’en donne pas le temps : flemme de trier, flemme de faire à manger …

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton retour, tu y arriveras quand tu seras prête, ne te prends pas la tête! 😉

      J'aime

  3. Génial, ton article !!!
    Je plussoie ! Tes conseils sont excellents.
    Par contre, je me demandais : ne faudrait-il pas mieux acheter des trucs en grand format, les pâtes ou le riz par exemple, pour moins consommer d’emballage ? Bien sûr c’est un détail peu important, et si on achète en vrac c’est différent.
    Merci pour tes mots. Je me disais comme ça : tu devrais écrire un livre…
    Des bisous<3

    Aimé par 1 personne

    1. Tu es trop mimi ma belle! C’est vrai que pour les aliments que l’on consomme beaucoup, en grand sac c’est mieux, d’ailleurs j’ai un sac de 5 kg de riz, j’ai oublié d’en parler au fait.
      Je devrais écrire un livre… ohlala quel magnifique compliment indirect tu m’as fait, j’en pleurerai presque! Merci 🙏🏻
      Plein de bisous 💋

      J'aime

Les commentaires sont fermés.