Dans mon assiette: confidences et résolutions

20 années de troubles alimentaires, 20 années de contrôle de mon poids, 20 années de privations puis d’orgies alimentaires, 20 années de détestation de mon corps, 20 années de yo-yo…

Cela résume malheureusement presque toute ma vie. J’ai aujourd’hui 28 ans et j’ai donc souffert de 20 ans de troubles alimentaires.

J’en souffre encore, sporadiquement, mais ce n’est pas comparable à avant.

Végétarienne pendant 7 ans, j’ai tout abandonné par manque d’énergie et d’envie pour manger à nouveau de la viande et du poisson, et chemin faisant, j’ai repris une alimentation omnivore tout ce qu’il y a de plus grasse et mauvaise pour ma santé, jusqu’à ce que mon corps se mette en état d’alerte il y a quelques jours.

Je ne pouvais pas continuer comme ça.

Si je veux me montrer que je m’apprécie de plus en plus et que je commence à m’aimer, je dois changer d’alimentation pour être en accord avec mes valeurs éthiques, écologiques et mes croyances sur ce qu’est réellement une bonne santé, et mes valeurs ne s’accordent définitivement pas avec mon régime alimentaire actuel!

Manger a toujours été une source de stress pour moi.

Calories, kilos, culpabilité, envies refoulées, ennui, anxiété, tout se logeait dans mon assiette pour se stocker ensuite dans mon corps.

J’ai frôlé le poids à trois chiffres, à une époque où la balance était la meilleure de toutes mes amies.

Récemment j’ai compris que je devais arrêter de me peser et changer le contenu de mon assiette plutôt que de continuer à me peser tous les jours en mangeant n’importe quoi.

C’est en lisant un livre sur les troubles alimentaires que j’ai compris l’impact négatif et déstabilisant du poids indiqué sur la balance sur mon esprit fragile.

Depuis je ne me suis plus pesée, et même si j’avoue y penser régulièrement, je n’ai pas craqué et compte sincèrement changer mes habitudes dès maintenant.

Pour autant, lorsque l’on a jamais eu de repères stables en matière d’alimentation, changer du tout au tout s’avère difficile.

Mon idéal serait de redevenir végétarienne mais je ne m’en sens pas la force actuellement, cela viendra progressivement lorsque je me sentirai prête pour ça.

 

Voici mes objectifs dans l’assiette:

1- Manger végétarien 1 repas sur 2 pour commencer

2- Consommer plus de légumes

3- Limiter au maximum le sucre raffiné

4- Manger de saison

5- Remplacer le beurre par une alternative végétale

6- Prendre un petit déjeuner sain et consistant chaque matin

7- Faire plus de cuisine

8- Limiter au maximum les grignotages

9- Manger avec faim et plaisir

10- Ecouter mon corps, ses besoins et ses envies

Je ferai donc un bilan hebdomadaire sur mes assiettes et mon ressenti alimentaire, sur mes réussites et mes échecs, et je commencerai également à partager mes recettes préférées, omni, végétariennes ou vegan avec vous, en progressant de plus en plus vers les recettes végé’.

Dans le passé, vous avez été nombreuses (seulement des femmes) à me demander en privé si je pense que l’on peut guérir définitivement des troubles alimentaires.

Je trouve que c’est une question délicate et en toute franchise, même si cela peut paraître un peu dur, je crois que l’on ne guérit pas vraiment totalement des troubles alimentaires.

J’espère sincèrement me tromper sur ce point et pour ma part je crois à un possible et réel mieux être au quotidien, mais je pense que les troubles restent tapis dans l’ombre, dans un coin de notre esprit, et qu’il faut être vigilant pour qu’ils ne reviennent pas.

J’ai comme l’impression que les tca (troubles du comportement alimentaire) font partie de moi aujourd’hui, mais qu’il ne tient qu’à moi de leur accorder de l’importance ou non.

Selon les jours et selon mon humeur, c’est plus ou moins facile.

Je te dis donc à lundi pour le premier bilan alimentaire, et dès la semaine prochaine, les recettes débarquent sur le blog, miam!

 

 

Si toi aussi tu souffres de troubles alimentaires, ne perds pas espoir et bats-toi, il y a des choses merveilleuses à vivre sur terre, et demain est un nouveau jour.

Coeur sur toi 💛

2 commentaires sur “Dans mon assiette: confidences et résolutions

  1. De bons conseils qui devraient t’aider a atteindre ton équilibre. Surtout ne plus se fixer sur ce que dit le pèse-personne, et même carrément l’oublier si on peut…
    Notre société brime ceux qui ont un poids différent de la norme, renforçant ainsi leur mal-être. En ce qui me concerne, quand je suis en période de doutes et de stress, je me calme en grignotant. Ce qui fait qu’au bout du compte, j’ai pas mal de kilos  »accrochés » …et qui ont du mal à me quitter. Quand je sens que je vais craquer, je sors marcher. Un autre truc qui marche pour moi, ce sont les graines de chia.
    Se savoir soutenue aide aussi. ..
    Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton retour Véronique, et pour ton témoignage. Je pense bien à toi, moi aussi je vais marcher quand je sens que je vais craquer, ou alors je mets de la musique et je danse comme une folle.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.