Réflexions devant ma machine à laver

Cher journal,

Tout à l’heure, j’ai mis à laver mes chiffons en microfibre dans la machine, et je me suis retrouvée assise devant, à les regarder tourner à travers le hublot (oups j’avais écrit bulot ^^).

J’ai toujours aimé regarder le linge tourner dans la machine, je me sens comme hypnotisée et c’est un merveilleux moment de lâcher-prise.

Durant de longues minutes, je m’extasie devant ce linge qui tourne.

Et finalement, ce moment d’égarement m’a menée à de nombreuses réflexions sur ma vie en général, et j’avais envie de les partager avec toi.

J’ai beaucoup regardé les vidéos de la chaîne Youtube Summer Kitchen, ma principale source d’inspiration en ce moment, et effectivement, elle m’a encore une fois beaucoup inspirée, et je me suis mise à penser à mon alimentation, entre de nombreuses autres choses.

Trop de viande, trop de sel, trop de gras, trop de sucre, trop de grignotages, pas assez de fruits et de légumes, bref, tout ce qu’il ne faut pas! Cela résume mon alimentation depuis presque dix années maintenant.

Je sais que j’ai un souci avec la nourriture, mais j’essaie de faire des efforts.

D’une part pour mon poids et ma santé, mais aussi pour l’environnement, les animaux, pour des raisons éthiques.
Manger de la viande et du poisson, tout comme les produits laitiers, est avant tout un réconfort mais cela me rends profondément malheureuse.

J’essaie de faire au mieux, ceci dit, quitte à ne pas y arriver pour l’instant, autant essayer de faire un maximum d’efforts à côté, pour équilibrer un peu les choses, comme manger plus de légumes et de fruits, et faire toujours plus de cuisine maison pour ne pas introduire d’aliments transformés dans mon assiette (aliments transformés= le summum de la catastrophe!).

Bref, j’ai envie de m’améliorer de façon concrète dans de nombreux domaines de ma vie, à commencer par la nourriture.

La deuxième réflexion qui m’a sauté au visage en regardant cette petite demoiselle chinoise, c’est la vie qu’il y a chez elle, je ressens que sa maison est vivante, vibrante, et pour cause, il y a de nombreuses plantes et beaucoup d’animaux, et ne plus avoir d’animaux à moi depuis presque six années maintenant me ronge intensément.

Cela me manque tellement, c’est un vrai vide dans mon coeur.

Je pense de plus en plus fort à reprendre un animal, mais beaucoup de peurs m’habitent et me bloquent.

Vivre sans animaux à câliner, cajoler, dorloter, c’est vraiment dur, et chaque jour une pointe de tristesse me pique en me rappelant tous ces bons moments avec mes petites bêtes…

La troisième réflexion, qui m’est vraiment venue devant la machine à laver (tu noteras comme celle-ci m’inspire particulièrement), c’est l’immobilisme de ma vie.

Tout est propre, rangé, net, mais je ne me sens pas vivante car je reste toujours renfermée, seule, et je trouve qu’il manque de la vie à… ma vie.

Il manque de grandes balades, des courses au marché deux fois par semaine, des choses fraîches et saines dans ma vie, de grands bols d’air frais, le contact de la nature.

Je veux aussi mettre des choses en place de ce côté-là.

Ensuite, j’ai des projets d’aménagement pour mon balcon au printemps.

Mon balcon est actuellement complètement vide et manque lui aussi de vie. J’ai envie de le végétaliser complètement et de réaliser un petit potager de balcon, avec l’accent mis sur les herbes aromatiques, une culture qui me passionne par la diversité et les bienfaits de ces herbes sur la santé. Il y aura bien entendu des fleurs également! J’ai donc le projet de m’équiper petit à petit pour réaliser ce projet, car j’avais parlé cet été de permaculture, mais avec mes nombreuses absences ça ne s’est pas fait, enfin, j’ai récolté une tomate et un piment, ainsi qu’un poivron… pas si mal avec 7 semaines d’absence!

Bref, j’ai toujours ce projet permacole et je compte m’y mettre avec plus de moyens d’ici quelques mois.

Le nettoyage de mon rez-de-chaussée a sérieusement avancé, je suis très fière de moi car on y voit nettement plus clair, et je me suis autorisée à jeter plein de choses que jusqu’à présent je refusais de balancer, à cause d’un blocage en moi.

Peur de gaspiller, de manquer, honte de produire des déchets… mais maintenant j’ai réussi, et mon but est de générer de moins en moins de déchets dans ma vie en vivant un quotidien plus sain, raisonné et en accord avec la vie et les saisons.

Tu sais quoi? Je pars vraiment dans tous les sens en ce moment, mes textes n’ont aucune cohérence ni suite logique mais ce n’est pas grave, parce que ça me plait d’écrire spontanément, ce qui me vient là comme ça.

J’ai de nombreuses autres réflexions qui me viennent au fil des jours, et d’autres qui me sont venues devant la machine, mais je ne veux pas tout te dévoiler aujourd’hui, alors je m’arrête ici pour aujourd’hui.