🏖 Sur Instagram!

AprĂšs m’ĂȘtre jurĂ© 50000 fois ne pas rejoindre Instagram, voilĂ  que j’ai crĂ©Ă© mon compte.

Mes goĂ»ts et envies artistiques se dĂ©veloppent, et l’idĂ©e d’avoir une page remplie de photos qui me sont chĂšres a finalement eu raison de mes multiples refus passĂ©s.

Retrouvez-moi donc sur Instagram, Ă  cette adresse (clic clic):

Le monde de Lili G

🐰 Au secours des animaux avec « Candy et les minis »

Aujourd’hui je tenais Ă  vous prĂ©senter une association nouvellement crĂ©Ă©e pour le sauvetage des animaux, Candy et les minis.

J’ai fait la connaissance de la prĂ©sidente, Ludivine, un peu par hasard, au travers d’une blogueuse, Anne-Sophie que j’ai plaisir Ă  suivre sur son blog beautĂ© au naturel, Oh My Green, et nous avons beaucoup Ă©changĂ©.

J’ai voulu lui consacrer un article pour mettre en valeur son travail, son dĂ©vouement pour la cause animale, avec l’espoir que vous lui apporterez Ă  votre tour tout votre soutien et vos encouragements.

Toutes les photos de l’article (sauf celle en prĂ©sentation en haut) m’ont Ă©tĂ© gĂ©nĂ©reusement transmises par Ludivine.

 

Pour des raisons indĂ©pendantes de ma volontĂ©, je n’arrive pas Ă  modifier la police de l’article, j’en suis dĂ©solĂ©e et j’espĂšre que cela reste lisible malgrĂ© tout. 

 

Bonjour Ludivine, peux-tu prĂ©senter l’association, et dire un petit mot sur toi, la prĂ©sidente?

L’association « Candy et les minis » est lĂ  pour recueillir les animaux abandonnĂ©s, retirĂ©s pour maltraitance ou encore trouvĂ©s dans la rue.

L’association est lĂ  pour venir en aide aux lapins, cochons d’indes et chinchillas et par la suite leur trouver une belle famille pour continuer leur vie!

Pour me présenter rapidement je suis Ludivine, une jeune de tout juste 24 ans qui donnerait sa vie pour les animaux.

Ils sont tellement nombreux que je ne peux pas rester sans rien faire pour eux.
Voilà ce qui me résume, une jeune folle amoureuse de la nature avec une folle envie de la protéger!

 

 

Comment es-tu venue à créer ton association? Quel a été le déclencheur?

Pendant plusieurs annĂ©es j’ai Ă©tĂ© famille d’accueil pour chats et chiens au sein d’une association de protection animale en VendĂ©e.

Je ne travaille que trĂšs peu, ce qui m’a permis d’avoir plusieurs protĂ©gĂ©s Ă  la maison, le temps qu’ils trouvent de belles familles.

Toute mes journĂ©es Ă©taient organisĂ©es autour d’eux : repas, balades, bains, jeux, mĂ©nage, et tout ce qui va avec!

Par la suite je suis tombĂ©e gravement malade, j’ai donc du quitter la VendĂ©e pour ĂȘtre hospitalisĂ©e Ă  Nantes, puis transfĂ©rĂ©e Ă  Dijon.

AprĂšs plusieurs annĂ©es je vais mieux mais j’ai donc du dĂ©mĂ©nager Ă  Dijon.

J’ai par la logique des choses pu continuer Ă  m’occuper de mes animaux et faire mes petites recherches des associations de la rĂ©gion et Ă  ma surprise, aucune n’Ă©tait spĂ©cialisĂ©e pour les lapins.

La question n’a fait qu’un tour dans ma tĂȘte.

Il Ă©tait hors de question que je ne fasse rien pour eux aprĂšs toutes ces annĂ©es oĂč ils ont Ă©tĂ© lĂ  Ă  m’aider dans les plus durs moments.

J’ai donc crĂ©Ă© l’association pour venir en aide Ă  tous ces animaux abandonnĂ©s ou maltraitĂ©s qui sont de plus en plus nombreux chaque jour…

Je suis persuadée que tous ensemble nous pouvons changer une partie de tous ces malheurs!

 

 

Quels animaux prenez-vous en charge? Quels sont les animaux les plus fréquemment abandonnés? Sais-tu pourquoi? 


L’association prend en charge les lapins, les chinchillas et les cochons d’Inde.

Bien évidement si un autre animal se présente nous ne le laisserons pas sans aide et nous lui trouverons une association adaptée!

En gĂ©nĂ©ral les animaux les plus abandonnĂ©s (en prenant en compte uniquement ces trois espĂšces) sont malheureusement les lapins, car dans la majoritĂ© des cas, ce sont des lapins que les parents prennent sur un coup de tĂȘte ou sur un avis pas assez approfondi, pour faire plaisir Ă  leurs enfants, sauf que ces animaux d’animalerie finissent en majoritĂ© h24 dans des cages, ne sortent que trĂšs peu ou que quand les enfants en ont envie…

Ce qui crĂ©e des lapins stressĂ©s, agressifs (car pas sortis ou pas stĂ©rilisĂ©s), peureux, et forcement qui coĂ»tent de l’argent, et aprĂšs quelques mois ou au mieux annĂ©es les enfants ne s’en occupent plus et les parents remettent la responsabilitĂ© du lapin sur les enfants, Ă  tort car un enfant ne peut pas avoir assez de recul…

Et comme les parents en ont assez de s’en occuper Ă  leur tour, les lapins finissent abandonnĂ©s.

Cela est un cas parmi tant d’autres, cela peut ĂȘtre par manque de temps, allergie, manque d’argent, de place, pleins de facteurs peuvent rentrer en compte, d’oĂč l’importance de bien rĂ©flĂ©chir Ă  l’acquisition d’un animal aussi petit qu’il soit!

Il n’y a aucun jugement sur les abandons, il faut juste savoir bien adopter 😊 

On peut trouver des conseils partout, il ne faut pas avoir peur et ne pas hésiter à demander, au contraire!

 

 

OĂč se situe l’association? Peut-on aider Ă  distance? Si oui, comment faire?


L’association se situe Ă  Dijon pour l’instant car dans quelques annĂ©es nous espĂ©rons avoir un refuge dans la campagne dijonnaise! Bien sĂ»r toute aide est bienvenue!

Par dons, en partageant, en faisant connaitre notre association, en devenant famille d’accueil, adoptant, en parrainant…

Notre association est ouverte à tout le monde avec un grand cƓur!

L’amour et la tolĂ©rance sont primordiaux dans notre association 😊

Pour nous joindre, il vous suffit de nous contacter par mail, par téléphone 06.29.53.77.12 (ne pas hésiter à laisser un message) ou par facebook !

 


Pourquoi favoriser l’adoption d’un animal au lieu de l’acheter en animalerie?


En adoptant en association vous adoptez un animal qui est vacciné, identifié et stérilisé.

Vous avez un carnet de santĂ© complet, vous pouvez connaĂźtre son Ăąge, son comportement, ainsi que tous les soucis de santĂ© qu’il peut avoir!

De plus, en adoptant vous sauvez votre adoptĂ© plus un autre car une place se libĂšre chez la famille d’accueil ou au refuge!

Cela permet Ă©galement de donner une deuxiĂšme chance Ă  des animaux qui ont eu contre leur volontĂ© un passĂ© difficile…

 

As-tu un petit message Ă  faire passer aux lectrices et lecteurs du blog?


Faites attention aux animaux que vous adoptez, que vous pouvez avoir dans votre famille, car eux ne vivent que par vous. Ils vous observent toute la journĂ©e, ils connaissent vos comportement comme personne d’autres et ils vous font confiance! Aimez les 😉

 

 

Merci beaucoup Ludivine d’avoir pris le temps de rĂ©pondre Ă  mes questions.

Un petit mot d’encouragement pour Ludivine et son association? Merci pour elle, et pour tous les loulous en dĂ©tresse ❀

📩 Minsgame : session AoĂ»t 2018

DĂ©finition du Minsgame

Le Minsgame est un petit jeu pour se désencombrer, inventé par Joshua Fields Millburn & Ryan Nicodemus du blog The Minimalists et qui se déroule sur un mois entier.

Le but de ce jeu est de se « dĂ©barrasser » d’une chose le 1er du mois, puis de 2 choses le 2, de 3 choses le 3 et ainsi de suite pour arriver Ă  30 articles le 30 -ou 31 articles… le 31, logique quoi-, ce qui au total fait 465 (ou 466) articles Ă  supprimer sur les 30 jours (1+2+3+4 
. +28+29+30).

Toutes les affaires du logement comptent : les meubles, les appareils Ă©lectromĂ©nagers et Ă©lectroniques, les livres, les vĂȘtements, les accessoires, les CD, DVD. Tout tout tout!

En revanche, il faut Ă©viter au maximum de jeter et favoriser le don Ă  des proches ou Ă  des associations, bibliothĂšques, hĂŽpitaux


Conscience écologique et sociale oblige, il est important de partager nos surplus avec les autres, à condition que ces surplus soient profitables: les autres ne sont pas les réceptacles de nos vieilleries.

Si vous donnez, assurez-vous que cela réponde à un réel besoin/ou simplement une véritable envie en face.

Bref, je ferme la parenthĂšse!

 

Ce qui est cool, c’est qu’on est le 1er AoĂ»t aujourd’hui, et c’est donc une date idĂ©ale pour commencer une session de Minsgame tout beau tout neuf, qu’en dis-tu?

Aujourd’hui, il faut enlever un seul objet, ce qui ne devrait pas ĂȘtre trop compliquĂ© 😀

DĂ©barrasse-t-en le plus rapidement possible pour ne pas continuer Ă  accumuler chez toi.

Ready to play?

 

Alors, connaissais-tu ce petit jeu?

Vas-tu t’y prĂȘter en mĂȘme temps que moi?

En ce qui me concerne, je suis lancĂ©e pour le mois d’AoĂ»t, et je commence ce premier jour avec un cache-pot qui vient de chez mes parents, que je redonnerai Ă  ma Maman la prochaine fois qu’elle viendra.

Si tu te lances, mets-toi un petit rappel quelque part en Ă©vidence (dans ton tĂ©lĂ©phone, sur ton ordinateur, ton miroir…) pour ne pas oublier d’enlever des affaires chaque jour 😉

Dis-toi que si tu joues le jeu, Ă  moins d’ĂȘtre dĂ©jĂ  bien dĂ©sencombrĂ©e, tu auras enlevĂ© 466 affaires de chez toi Ă  la fin du mois, c’est Ă©norme non?

Bon courage, n’hĂ©site pas Ă  me raconter ce que tu enlĂšves, tu sais comme je suis curieuse 😉

Je ferai un bilan chaque semaine sur le blog, motivĂ©e 🙂

🔍 Minimalisme & Ă©cologie: introduction

BientĂŽt dix ans que j’ai dĂ©couvert le minimalisme, et s’il y a bien une certitude que j’ai acquise au fil de ce laps de temps, c’est que le minimalisme est, entre autres choses, un engagement Ă©cologique profond.

 

Pourquoi?

 

Devenir minimaliste, c’est faire le choix de la dĂ©consommation, c’est-Ă -dire rĂ©duire ses achats et ses dĂ©penses Ă  l’essentiel.

Le minimalisme implique donc moins de dĂ©penses, ce qui entraĂźne par extension une consommation raisonnĂ©e et raisonnable, avec, dans la majoritĂ© des cas, des achats plus Ă©thiques, respectueux de l’environnement, car conçus avec un vĂ©ritable savoir-faire, et donc durables.

Etre minimaliste, c’est faire le choix de la qualitĂ©, de la durabilitĂ© dans le temps, de l’ergonomie et de l’esthĂ©tisme.

Alors certes, un tel achat coûte beaucoup plus cher sur le moment, mais sera rentabilisé au fil des mois et des années puisque:

#1 Vous aurez plaisir Ă  l’utiliser au quotidien

#2 De par sa qualitĂ©, vous n’aurez pas Ă  racheter un exemplaire (voire plusieurs) de l’objet en question.

Exemple: Un objet achetĂ© 100€ (une poĂȘle par exemple) coĂ»te-t-il rĂ©ellement plus cher que 10 exemplaires (donc 10 poĂȘles) Ă  10€ achetĂ©s puis remplacĂ©s au fil des mois, des annĂ©es?

C’est la mĂȘme chose, la mĂȘme dĂ©pense (environ, ce n’est qu’un exemple), sauf que dans le premier cas, vous n’avez qu’un seul et bon objet, et dans le second cas, vous aurez achetĂ© 10 exemplaires, puis vous les aurez jetĂ©s et remplacĂ©s, ce qui ne manquera pas d’arriver Ă  nouveau puisque la qualitĂ© ne sera pas au rendez-vous.

L’essence du minimalisme en matiĂšre de consommation, c’est le LESS IS MORE.

 

Consommer peu, et mieux.

Ce n’est pas parce que l’on choisit un mode de vie minimaliste que l’on devient austĂšre, triste ou dĂ©primĂ©, au contraire; en tout cas en ce qui me concerne, je suis bien plus Ă©panouie dans ma vie depuis que je suis minimaliste, tout simplement parce que je suis entourĂ©e d’affaires que j’aime, que j’utilise, qui me « parlent », qui ont un sens pour moi.

Je suis en accord avec mes principes et mes valeurs, et mĂȘme si tout n’est pas parfait (je suis humaine…), je sais que mon mode de vie a un impact environnemental bien moins fort qu’une personne encombrĂ©e matĂ©riellement et qui consomme Ă  tort et Ă  travers.

Ceci dit, on peut toujours s’amĂ©liorer, et j’ai Ă  coeur de montrer mon Ă©volution sur ce blog.

 

Pour en revenir au sujet de mon article, choisir un mode de vie minimaliste, c’est s’engager Ă©cologiquement, mĂȘme sans en avoir conscience.

Moins acheter, mieux acheter, apprendre Ă  se passer de certaines choses superflues ou Ă  en rĂ©utiliser d’autres, Ă  les dĂ©tourner, se contenter de ce que l’on a et l’utiliser correctement et Ă  bon escient, tout cela s’imbrique dans une dĂ©marche Ă©cologique et dĂ©croissante.

Ce n’est pas une forme de snobisme que de ne s’entourer que de qualitĂ©, de belles choses et de bons produits, c’est une marque de respect, Ă  la fois pour soi, mais aussi pour la planĂšte.

Remplacer le plastique par des matĂ©riaux nobles comme le bois et le verre par exemple, c’est voter pour un monde plus propre, c’est dire « je ne veux pas vider les rĂ©serves de pĂ©trole pour des objets mĂ©diocres et mauvais pour ma santĂ© ».

Acheter moins et mieux, c’est produire moins de dĂ©chets.

C’est acheter plus de produits frais et de vrac, faire ses courses avec un beau panier ou un beau sac plutĂŽt qu’avec d’horribles cabas en plastique, c’est avoir des sacs poubelle moins remplis, un corps mieux nourri et en meilleure santĂ©. Par extension encore, c’est consommer moins de mĂ©dicaments, c’est moins s’intoxiquer soi et la planĂšte.

Des exemples comme ceux-lĂ , j’en ai des centaines Ă  vous montrer, aussi j’ai dĂ©cidĂ© de vous Ă©crire une sĂ©rie de petits articles pour dĂ©tailler tout cela, afin de ne pas Ă©crire qu’un seul article trop lourd sur le sujet.

Je veux vous montrer qu’ĂȘtre minimalisme c’est faire le choix d’une vie heureuse et Ă©panouissante, en plus de faire du bien au monde.

A mon sens, c’est un mode de vie qui devrait ĂȘtre systĂ©matique et mĂȘme devenir obligatoire face Ă  l’urgence planĂ©taire, mais je prĂ©fĂšre vous donner envie de devenir minimaliste en vous montrant mon cheminement et mon propre bonheur, plutĂŽt qu’en vous culpabilisant sur l’impact d’une consommation irraisonnĂ©e.

Je reste persuadĂ©e que l’Ă©ducation positive et bienveillante a de bien meilleurs rĂ©sultats et impacts que la culpabilisation. 

Et puis donner des leçons ce n’est vraiment pas mon truc!

A trĂšs vite pour un nouvel article, prends soin de toi ❀